Carnet d'adresses et de liens  |  Articles





A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

F

Sous ce nom, on désigne un genre de décor harmonieusement chargé, avec, au centre un médaillon ovale d'où part un jeu d' entrelacs, ceux-ci limitent des compartiments remplis de petits fers: fers alde*, rinceaux, et particulièrement, des branches de feuillage qui caractérisent ce style. On l'attribue aux frères Eve. (Nicolas et Clovis Eve furent relieurs sous Henri III, Henri IV et Louis XIII).
 

 Bandes étroites de carton ou lanières de cuir collées après couture sur le dos du livre pour imiter les «vrais» nerfs.
 

Titre complet ou abrégé placé au recto du feuillet inséré entre le feuillet de garde avant et la page de titre.
 

Fer

Nom générique pour désigner les instruments de marquage des doreurs.

Pièce de métal (fer ou bronze) dont la partie plane est gravée en relief d'un motif décoratif et l'autre enfoncée dans un manche. On chauffe le fer pour marquer le cuir des reliures, avec ou sans dorure.
 

Outil dont se sert le doreur pour appliquer ou " pousser " des motifs en or ou en couleur sur les reliures. Ce sont de véritables poinçons gravés ou fondus, la plupart du temps en bronze.
 

Fer appliqué sur une reliure sans dorure.
 

Partie de la feuille, plus ou moins grande suivant le format, qui se compose de deux pages, le recto (côté impair) et le verso (côté pair).
Ex. un in-folio comprend deux feuillets d'une demi-feuille chacun.
 

Ligne d'épaisseur variable pouvant s'organiser dans le plan horizontal ou vertical pour structurer ou décorer la page. Les filets peuvent être hachurés, tremblés, pointillés, superposés, ...
 

Marque du papier réalisé avec un fil de fer ou de laiton cousu sur la forme à papier et qui apparaît en transparence dans le papier. Le filigrane peut indiquer une marque de fabrique, un symbole de confrérie, un format ou une qualité de papier.
 

Côté des poils dans une peau traitée. Partie visible d'un cuir de reliure.
 

Ornement décoratif. Par extension, désigne le fer de reliure qui porte ce type de motifs.
Ornement typographique, en forme de fleur, gravé et fondu, servant à la décoration des livres.
 

Désigne le feuillet et par extension le signe de la pagination.Le folio est un chiffre généralement placé en tête du recto de chaque feuillet et servant à la numérotation. Le foliotage a été remplacé à partir du XVIe siècle par la pagination actuelle qui se fait sur le recto et le verso de chaque feuillet.
 

Partie du cahier qui forme le dos et à travers lequel passent les fils de couture.
 

En papeterie, le format indique les dimensions de la feuille de papier, qui porte un nom jusqu'au XIXe siècle avant de s'exprimer en centimètres et selon une norme internationale. On trouve les formats suivants: aigle (grand, 75 X 106 et petit 70 X 94 cm), coquille, raisin, couronne, jésus, colombier, écu, montfaucon.

Dans l'imprimerie, le format indique la dimension de la feuille imprimée une fois pliée en cahier, dont la dimension du livre.

In-plano, la feuille n'est pas pliée;
in-folio, la feuille est pliée une fois, soit quatre pages;
in-quatro (in 40), pliée deux fois, soit huit pages;
in octavo (in 80), pliée trois fois, soit seize pages;
in-douze (in-12), soit vingt-quatre pages;
in-seize (in-16), soit trente-deux pages;
in-trente-deux (in-32), soit soixante-quatre pages.

 

Le format indique les dimensions des livres, mais aussi des papiers. Les formats finis des livres sont de plus en plus exprimés par leurs dimensions métriques. Le format ISO (International Standard Organization) dérivé du système allemand DIN est fondé sur un rectangle de 841 x 1189 mm donnant une surface de 1 m2. Ses subdivisions qui en découlent sont sur la même diagonale et conservent un rapport constant entre la largeur et la longueur.

 

Gravure ou illustration placée le plus souvent en regard de la page de titre d'un livre.
 

Illustration gravée ou lithographiée que l'on place en tête d'un livre, généralement avant la page de titre. Le frontispice peut d'ailleurs servir de page de titre ou de faux-titre.
 

Marque en relief produite sur la feuille de papier par la pression de la presse.
 

Marquer d'une empreinte au fer à dorer.
 

Haut de la page ▲