Carnet d'adresses et de liens  |  Articles




 

A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

M

Vingt-cinq feuilles de papier mises en paquet.
 

Gravure en creux. La plaque de cuivre est tout d'abord entièrement piquetée avec un outil appelé «berceau» puis le graveur, avec un «brunissoir» écrase les creux pour éviter que l'encre n'y pénètre. L'impression sur papier s'effectue comme pour la taille-douce.
 

Document écrit à la main, dactylographié ou réalisé avec une imprimante. Originellement, le terme manuscrit ne désignait que l'ouvrage écrit à la main. De nos jours on a parfois recourt au mot tapuscrit pour désigner un manuscrit dactylographié.
 

Jeter différentes couleurs sur un bain préparé,que l'on peut mêler pour former des dessins, à reporter sur une feuille de papier, sur les tranches d'un livre, ou même, anciennement, sur une peau de cuir pour la reliure.
 

Espace libre de texte en tête, au pied ou sur les côtés d'une page. On dit dans ces quatre cas : marge de tête, marge de pied, marge intérieure et marge extérieure.
 

Peau de chèvre utilisée pour les belles reliures. Les maroquins du Cap (Afrique du Sud) présentent un grain prononcé.
 

Étymologiquement, ce mot désigne des enluminures ou des petites compositions peintes à l'aide de minium (cinabre ou vermillon). Durant le Moyen Âge et jusqu'au XVIe siècle, certains manuscrits destinés à de riches bibliothèques étaient ornés de miniatures dues aux meilleurs artistes; ce sont de véritables petits tableaux. Citons le Psautier du roi Saint-Louis, les Heures du duc de Berry, ornées par André Beauneveu, Pol de Limbourg et Jacquemard de Hesdin; le XVe siècle a été l'âge d'or de la miniature : c'est à la seconde moitié de ce siècle qu'appartient Jean Fouquet, l'un des plus grands miniaturistes français. Le XVIe siècle vit la fin de cet art et l'un des derniers ouvrages à miniatures fut le célèbre Livre d'heures d'Anne de Bretagne.
 

Personne qui traite les peaux.
 

Composition graphique formée de la réunion de plusieurs lettres d'un nom, entrelacées en un seul caractère.
 

Saillies longitudinales dans lesquelles se logent les cartons des plats.

 

Technique de découpage et d'assemblage de tissus ou de cuirs suivant un dessin choisi au préalable

 

(reliure) Rreliure ornée d'un décor composé de pièces rapportées en peaux de diverses couleurs.
 

Tranche tachetée de petits points.
 

Taches d'une teinte jaunâtre, plus foncées sur les bords, causées sur le papier par une empreinte humide.
 

Haut de la page ▲